Zoom sur la pierre papier : cet investissement qui monte

Investir dans l'immobilier

À l’heure où les envies d’épargne des Français ne cessent d’augmenter, les solutions pour investir se diversifient proposant ainsi aux épargnants des solutions variées pour placer leurs économies. La plupart des épargnants choisissent d’investir dans des SCPI ou de la pierre papier pour miser sur un complément de revenus conséquent selon le placement de départ. Afin que vous puissiez trouver le placement pierre papier qui vous convient, nous vous indiquons ici quelles sont les informations auxquelles vous devez prêter attention avant de signer.

Un engagement sur le long terme et une épargne bloquée

Si vous pensez avoir besoin de cette épargne de manière régulière, l’investissement en SCPI n’est pas le bon pour vous. En effet, les fonds investis dans des parts de biens immobiliers voués à la location sont bloqués pour une durée variable que l’on appelle l’horizon de placement. Il faut donc que cette épargne ne soit pas nécessaire à votre quotidien, mais bel et bien un surplus d’épargne que vous souhaitez placer et dont vous percevrez les intérêts.

Les rendements que vous percevrez des revenus locatifs vous seront versés de manière trimestrielle ou semestrielle en fonction du contrat que vous aurez signé. Le premier versement de dividende est également variable. Il peut intervenir quelques mois à plusieurs années après le dépôt de votre épargne.

Une addition fiscale salée pour les SCPI

Le point faible d’une SCPI, malgré les nombreux atouts qu’elle a, est la fiscalité à laquelle elle est soumise. Les revenus qui sont perçus sont à reporter dans la catégorie des revenus fonciers. À ce titre ils sont imposables en fonction de vos revenus généraux. Il faudra à ceux-là ajouter les cotisations sociales quoi d’élèvent à 17%. Les investissements en SCPI ont un moindre impact pour les personnes n’étant pas imposables ou ayant un taux d’imposition faible.

fr ch be ca